fapsgam
AQUITAINE

Lous réoulès

contact

05.56.71.09.12 / 06.82.16.73.72
lous-reoules.com


Présentation du groupe
La Réole est une cité millénaire, fondée en 977, sur les bords de la Garonne. Elle s’enorgueillit d’un passé glorieux et ses vieilles pierres en sont le témoignage (l’Hôtel de Ville, le plus ancien de France, le Château des Quat’Sos et surtout le Monastère des Bénédictins). En effet, La Réole servait d’étape aux pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. De plus, sa situation géographique en a fait tout naturellement un haut lieu de commerce. A La Réole, les moissons, les vendanges, la foire aux bestiaux, la livraison des tabacs… tout donnait lieu à des réjouissances populaires. Ces traditions, un groupe de réolais, a voulu les raviver ; il s’agit du groupe folklorique LOUS REOULES, fondé en 1927. Groupe d’origine félibréenne qui a su maintenir en son sein le respect des arts et traditions populaires. Jeunes, joyeux, diserts, charmants et spontanés, LOUS REOULES, dansent, récitent et chantent. C’est la joie de vivre qui naît, se cristallise et s’amplifie dans leurs pas de deux et leurs farandoles que soutiennent et dominent le fifre et le tambour. Le costume de la femme date du XVIIè siècle (coiffe et fichus blancs, jupe et corsage imprimés, tablier de couleur vive, jupon et « piche-biste ») Le costume de l’homme date du XVIIè siècle (costume du dimanche des bateliers qui remontaient la Garonne de Toulouse à Bordeaux, pantalon de marin à pont de couleur blanche, gilet coloré, veste de couleur vive, chapeau plat de feutre noir) Les musiciens portent (béret, blouse et foulard des maquignons) ces marchands de bestiaux qui parcouraient autrefois les foires de la région
Lous réoulès
La Réole est une cité millénaire, fondée en 977, sur les bords de la Garonne. Elle s’enorgueillit d’un passé glorieux et ses vieilles pierres en sont le témoignage (l’Hôtel de Ville, le plus ancien de France, le Château des Quat’Sos et surtout le Monastère des Bénédictins). En effet, La Réole servait d’étape aux pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. De plus, sa situation géographique en a fait tout naturellement un haut lieu de commerce. A La Réole, les moissons, les vendanges, la foire aux bestiaux, la livraison des tabacs… tout donnait lieu à des réjouissances populaires. Ces traditions, un groupe de réolais, a voulu les raviver ; il s’agit du groupe folklorique LOUS REOULES, fondé en 1927. Groupe d’origine félibréenne qui a su maintenir en son sein le respect des arts et traditions populaires. Jeunes, joyeux, diserts, charmants et spontanés, LOUS REOULES, dansent, récitent et chantent. C’est la joie de vivre qui naît, se cristallise et s’amplifie dans leurs pas de deux et leurs farandoles que soutiennent et dominent le fifre et le tambour. Le costume de la femme date du XVIIè siècle (coiffe et fichus blancs, jupe et corsage imprimés, tablier de couleur vive, jupon et « piche-biste ») Le costume de l’homme date du XVIIè siècle (costume du dimanche des bateliers qui remontaient la Garonne de Toulouse à Bordeaux, pantalon de marin à pont de couleur blanche, gilet coloré, veste de couleur vive, chapeau plat de feutre noir) Les musiciens portent (béret, blouse et foulard des maquignons) ces marchands de bestiaux qui parcouraient autrefois les foires de la région