fapsgam
LIMOUSIN MARCHE

Les Echos Limousins

contact

05 55 28 01 51 / 06 07 47 82 15
lesechoslimousins.fr/


Présentation du groupe
En 1935, date de la formation du groupe, il est à l’origine une chorale dite des « GABARIERS » avec un répertoire quasi classique allant de « Faust » au « Danube Bleu » et capable de chanter à quatre voix. Du jamais entendu dans la région. Au bout d’un an, ceux qui déménagent les pianos se séparent de ceux qui en jouent, ces derniers fondent alors une société indépendante « LES ECHOS LIMOUSINS ».

Il va représenter par les danses et les chants les traditions populaires de la Xaintrie.

En 1950, adhésion à la Confédération Nationale des Groupes Folkloriques Français (CNGFF). La cité d’Argentat se situe aux confins de trois régions, le Limousin, l’Auvergne et le Quercy, sur la Dordogne après que celle-ci ait traversé des gorges profondes de façon impétueuse avec les gabares, qui aujourd’hui représente avec fierté notre vile. La cité demeure un pays chargé d’histoire dont les principaux monuments évoquent l’évolution dans un cadre pittoresque et attachant.

Le costume des « Echos Limousins » représente la tenue du dimanche dans les années 1850-1880. Ils sont fidèlement reproduits d’après les modèles d’époque et tous les détails sont conservés.

Les femmes sont parées d’une coiffe appelée la « palhole » faite de paille de seigle, entouré d’un ruban en velours épinglé afin de maintenir le bonnet bordé de dentelle. Leur tenue est une robe ornée en bas de 3 rubans en velours noirs avec son tablier pour se protéger.

Les hommes ont la tenue du dimanche avec leur chapeau à larges bords, le gilet e la cocarde des conscrits, qui devait être porté pour passer le conseil de révision. Les ménétriers jouent de leurs instruments traditionnels la vielle, l’accordéon et la cabrette accompagnant les danses et les chants typiques de notre région.

Les danses sont rythmées notamment La Bourrée qui était la danse principalement interprétée par les gabariers, la valse enchante et fait tourner la tête, la polka entraînant le public dans les applaudissements, parfois certaines danses peuvent être acrobatiques ! Les « Echos Limousins » depuis poursuivent leur chemin un peu partout en France en continuant à œuvrer dans le plus grand respect des traditions et surtout de transmettre aux générations futures tout leur savoir sur ce riche passé qu’ont vécu nos anciens.
Les Echos Limousins
En 1935, date de la formation du groupe, il est à l’origine une chorale dite des « GABARIERS » avec un répertoire quasi classique allant de « Faust » au « Danube Bleu » et capable de chanter à quatre voix. Du jamais entendu dans la région. Au bout d’un an, ceux qui déménagent les pianos se séparent de ceux qui en jouent, ces derniers fondent alors une société indépendante « LES ECHOS LIMOUSINS ».

Il va représenter par les danses et les chants les traditions populaires de la Xaintrie.

En 1950, adhésion à la Confédération Nationale des Groupes Folkloriques Français (CNGFF). La cité d’Argentat se situe aux confins de trois régions, le Limousin, l’Auvergne et le Quercy, sur la Dordogne après que celle-ci ait traversé des gorges profondes de façon impétueuse avec les gabares, qui aujourd’hui représente avec fierté notre vile. La cité demeure un pays chargé d’histoire dont les principaux monuments évoquent l’évolution dans un cadre pittoresque et attachant.

Le costume des « Echos Limousins » représente la tenue du dimanche dans les années 1850-1880. Ils sont fidèlement reproduits d’après les modèles d’époque et tous les détails sont conservés.

Les femmes sont parées d’une coiffe appelée la « palhole » faite de paille de seigle, entouré d’un ruban en velours épinglé afin de maintenir le bonnet bordé de dentelle. Leur tenue est une robe ornée en bas de 3 rubans en velours noirs avec son tablier pour se protéger.

Les hommes ont la tenue du dimanche avec leur chapeau à larges bords, le gilet e la cocarde des conscrits, qui devait être porté pour passer le conseil de révision. Les ménétriers jouent de leurs instruments traditionnels la vielle, l’accordéon et la cabrette accompagnant les danses et les chants typiques de notre région.

Les danses sont rythmées notamment La Bourrée qui était la danse principalement interprétée par les gabariers, la valse enchante et fait tourner la tête, la polka entraînant le public dans les applaudissements, parfois certaines danses peuvent être acrobatiques ! Les « Echos Limousins » depuis poursuivent leur chemin un peu partout en France en continuant à œuvrer dans le plus grand respect des traditions et surtout de transmettre aux générations futures tout leur savoir sur ce riche passé qu’ont vécu nos anciens.