fapsgam
NORD EST-IFNE

Glûck auf

contact

06 82 36 83 18


Présentation du groupe
Le Groupe Folklorique « Glück Auf » de Stiring-Wendel est né au sein de l’Union chorale « Fleur des Alpes », fondée en 1913. Malgré de nombreux prix de chants, la chorale perd de son ampleur.
Elle ajoute une corde à son arc en créant un groupe folklorique en 1953, groupe qui se produit en France, mais aussi dans les payslimitrophes.
En 1993, le groupe a souhaité « prendre un nom » et choisit « Glück Auf », le salut des mineurs, pour rendre hommage aux hommes qui ont fait vivre notre région, à ces hommes qui pendant des années, ont risqué leur vie en descendant tous les jours au cœur de la terre.
Nos costumes :
portés au début du 19e siècle, ils sont sobres et simples, essentiellement conçus pour le travail, avec halette et sabots pour les dames, biaude et mouchoir de cou pour les messieurs. Pour le dimanche, caraco, coiffe blanche et chaussures noires pour les dames, gilet de velours et ceinture de flanelle pour les messieurs.
Nos spectacles :
Suites de danses et de chants du terroir, qui se déclinent au rythme des saisons et des évènements de la vie :
  • - les conscrits, où coiffés de leurs chapeaux à panaches et après le tirage au sort, chaque garçon invite une fille au bal, enchaînant branles, scottischs et polkas,
  • - la suite du printemps, avec soyotte, Saint-Jean et valses pour accueillir ce renouveau printanier,
  • - la suite des sorcières, où se mêlent chaudron, personnages mythiques, et toujours valses, mazurkas et polkas.

Groupe d’arts et traditions populaires de Lorraine, plus spécifiquement de Moselle –Est où l’on parle francique (patois d’origine germanique), le groupe participe à des forums et expositions sur les costumes, les coiffes et la mine, grâce aux recherches que ses membres effectuent tout au long de l’année.
Glûck auf
Le Groupe Folklorique « Glück Auf » de Stiring-Wendel est né au sein de l’Union chorale « Fleur des Alpes », fondée en 1913. Malgré de nombreux prix de chants, la chorale perd de son ampleur.
Elle ajoute une corde à son arc en créant un groupe folklorique en 1953, groupe qui se produit en France, mais aussi dans les payslimitrophes.
En 1993, le groupe a souhaité « prendre un nom » et choisit « Glück Auf », le salut des mineurs, pour rendre hommage aux hommes qui ont fait vivre notre région, à ces hommes qui pendant des années, ont risqué leur vie en descendant tous les jours au cœur de la terre.
Nos costumes :
portés au début du 19e siècle, ils sont sobres et simples, essentiellement conçus pour le travail, avec halette et sabots pour les dames, biaude et mouchoir de cou pour les messieurs. Pour le dimanche, caraco, coiffe blanche et chaussures noires pour les dames, gilet de velours et ceinture de flanelle pour les messieurs.
Nos spectacles :
Suites de danses et de chants du terroir, qui se déclinent au rythme des saisons et des évènements de la vie :
  • - les conscrits, où coiffés de leurs chapeaux à panaches et après le tirage au sort, chaque garçon invite une fille au bal, enchaînant branles, scottischs et polkas,
  • - la suite du printemps, avec soyotte, Saint-Jean et valses pour accueillir ce renouveau printanier,
  • - la suite des sorcières, où se mêlent chaudron, personnages mythiques, et toujours valses, mazurkas et polkas.

Groupe d’arts et traditions populaires de Lorraine, plus spécifiquement de Moselle –Est où l’on parle francique (patois d’origine germanique), le groupe participe à des forums et expositions sur les costumes, les coiffes et la mine, grâce aux recherches que ses membres effectuent tout au long de l’année.